Auteurs et contributeurs

Avinash Chandra a passé sa vie entre l’Inde et l’Europe, ce qui lui donne à la fois une connaissance profonde de ces deux cultures et une compréhension des enjeux spirituels de notre temps. Il a publié The Scientist and the Saint: The Limits of Science and the Testimony of Sages, Archetype (2018).

Martine Chifflot est un écrivain, de langue française, philosophe et traductrice (sanskritiste, latiniste). Docteure habilitée à diriger des recherches en philosophie, professeure agrégée honoraire de l’Université Lyon 1, elle se consacre à la composition de livres et à la réalisation de films.  Elle a notamment traduit du sanskrit Le collier de perles des doctrines du Vedānta de Prakāçānanda (Paris : l’Harmattan, 2005) et publié Platon, l’âme et le bien (Publibook, 2015) et La Cultuerie de Masse (Editions Aedam Musicae, 2017).

Renaud Fabbri est directeur du Centre Aditi et des Editions le Refuge du Rishi. Il a publié Eric Voegelin et l’Orient (Paris : L’Harmattan, 2016) et René Guénon et la tradition hindoue (Lausanne: l’Age d’Homme, 2018). Son nouvel ouvrage La Grande Illusion: le nihilisme postmoderne à la lumière du Vedānta doit sortir en 2021 chez l’Harmattan.

Amandine Girard pratique le Haṭha-yoga depuis 25 ans et l’enseigne depuis 15 ans. Elle a été formée au yoga Iyengar, puis au yoga de Shri Mahesh, à la FFHY, et au Nātha-yoga, à la FFPY. Elle a participé à une étude collégiale, avec d’autres enseignants de yoga, des Sāṃkhya-kārikā, pendant trois ans. L’étude du Sāṃkhya, qu’elle continue, enrichit et donne sens à sa pratique.

Sarah Magalhaes est diplômée d’Art Dramatique, de Langue et Litérature Portugaises à l’Université Aix-Marseille. Elle débuta son apprentissage du Bharāt Nāṭyam sous la conduite d’Armelle Chocquard en France. En 2008, elle s’installa en Inde pour y étudier la civilisation et la philosophie indiennes et y poursuit depuis lors son étude du Bharāt Nāṭyam sous la direction de son guru le Dr Sucheta Chapekar. Elle a par ailleurs obtenu un diplôme en Nrtyaśāstra du Centre de Recherche sur la danse Nālandā de Mumbai, et une Maîtrise de Philosophie de l’Université de Pune. Actuellement elle poursuit une recherche sur l’origine de la danse classique indienne à l’Institut de Recherche Orientale Bhandarkar de Pune.
Pour des vidéos: http://vimeo.com/apsarah. Pour des spectacles, contacter: apsarahmagalhaes@gmail.com. 

Tara Michaël est Docteur en Etudes Indiennes à la Sorbonne, diplômée de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, section Sciences Religieuses, Chercheur honoraire au C.N.R.S. et auteur de nombreux livres sur les voies de yoga, le Shivaïsme et les danses de l’Inde.
Pour plus d’informations: http://centre-nath-sampradaya.com/ 

Shrî Muruganar (1893-1973) était un poète tamoul et un disciple direct de Shrî Ramana. Il est notamment l’auteur du Guru Vachaka Kovai, une synthèse de l’enseignement du Maharshi, sous la forme de plus d’un millier d’aphorismes, relus et corrigés par ce dernier.

Patricia Reynaud est confondatrice du Centre Aditi. Elle a fait une carrière universitaire aux Etats-Unis et au Qatar et a fréquemment voyagé en Inde.

Swâmi Satchidânandendra Saraswatî était un maître védantin du 20ème siècle auquel on doit une œuvre importante en kannada, en sanskrit et en anglais.  Le présent ouvrage est la traduction de l’introduction d’un de ses ouvrages majeurs sur le Vedānta et son histoire. Ce travail est suivi d’une traduction de trois articles écrits par un de ses disciples et abordant certains aspects plus pratiques du Vedānta.

Ira Schepetin (Atma Chaitanya) a étudié le Vedānta depuis plus de 45 ans, notamment auprès de Sri Sri Swami Satchidanandendra Sarasvati entre 1972 et 1974. Sanskritisant, il intervient régulièrement dans des conférences internationales et a publié différents articles dans des revues spécialisées. 

Morgan Vasoni est biologiste de formation, praticien et enseignant en Ayurvéda. Il a étudié à Bénarès auprès des Dr. (vaidya) Mahesh Mishra, médecin ayurvédique et alchimiste et Pramod Kumar, spécialiste du Pañchakarma. Il a également été reçu au sein du Nātha-sampradāya où il a pratiqué le tantrisme traditionnel auprès de yogin.

Swâmi Yogananda Saraswati fut initié dans le saint ordre du Paramahaṃsa Sannyāsa en 1971 par son maître Sri Swami Satchidananda à Kandy au Sri Lanka. Appartenant à la lignée “Sarasvatī” des ascètes Paramahaṃsa, Swamiji est relié au monastère de Śṛṅgeri fondé au IXème siècle par Śri Ādi Śaṅkarācārya (788-820). Bien versé en sanskrit et dans les textes majeurs du Vedānta, il a traduit et commenté de nombreuses oeuvres de Śaṅkara. Reconnu pour la grande qualité de ses enseignements et la profondeur de son expérience, il est également très apprécié pour sa remarquable prononciation du sanskrit, langue dans laquelle il compose des hymnes versifiés. L’un de ses grands mérites est d’avoir toujours su garder au Vedānta son originalité et son authenticité conformes à la tradition.

%d bloggers like this: